C’est difficile de parler japonais ?

C'est difficile de parler japonais ? Seulement si on ne s'y met pas régulièrement.
Logo JN de Japonais Naturel

C’est difficile de parler japonais ?

Si tu t’intéresses au Japon, tu te demandes probablement si c’est difficile de parler japonais, non ?

Moi, j’en ai entendu des choses sur le japonais…

  • Y a que les Japonais qui peuvent parler japonais !
  • C’est hyper difficile !
  • On met des années avant de parler !
  • On maîtrise jamais vraiment la langue !
  • La grammaire est complexe !
  • Les kanji sont un cauchemar !
  • Etc..

Alors forcément, quand on entend tout ça, on réfléchit un peu avant de prendre sa décision, pas vrai ?

Alors ? Difficile ou pas ? 1, 2, 3… Brainstorm !

Au lieu de te donner ma réponse qui est forcément influencée par mon expérience de vie au Japon, je t’invite plutôt à réfléchir (Attends ! Reviens !) aux 2 questions suivantes:

  • Ça veut dire quoi pour un bébé japonais que sa langue est difficile ?
  • Qu’est-ce que tu fais dans la vie quand tu as un gros problème à résoudre ?

Peut-être que tu répondrais à la première question par quelque chose comme « Pour un bébé, la difficulté de la langue, ça veut pas dire grand-chose !« .

Et j’aurais applaudi des 2 mains une réponse aussi réfléchie et pertinente !
(Si c’est pas ça que t’aurais répondu, le dis surtout pas ! Tout le monde est encore en train d’applaudir !)

Allez, tape-m’en 5 ! Yeaaaaaaah !

Oui, mais c’est difficile ou pas ? 4, 5, 6… Divise, divise !

Pour la deuxième question, si t’as répondu: « Je divises le gros problème en problèmes plus petits mais que je peux résoudre« , et ben j’ai qu’une chose à dire, c’est: « Prends le micro et continue le show ! Moi j’ai plus rien à faire là ! ».

Nan, je plaisante, rends le micro s’il-te-plait !

Bon, donc, tu l’as dit, il faut diviser le gros problème en plus petits que tu peux régler.

Parfois, le problème, il est tellement gros que tu vas devoir le diviser plusieurs fois et procéder par étapes.

Mais si t’as bien défini les étapes, tu arriveras au bout et ton gros problème, tu l’auras résolu !

Et quand je te demanderais si c’est difficile de parler japonais, tu me répondras NON, MONSIEUR !

Mais bon, je vais encore attendre un peu avant de te poser cette question !

Comment bien commencer…

Quand on est plus un bébé (à priori, si tu me lis, c’est probablement le cas ! A moins que tu sois un bébé surdoué polyglotte !), on se pose beaucoup plus de questions.

Parfois, c’est mieux et parfois, ça te pourrit la vie !

En général, pour l’apprentissage d’une langue, ça te pourrit plutôt la vie !

On a tendance à considérer que la tâche est une immense montagne au sommet de laquelle se trouve la maîtrise de la langue.

Mais ça, c’est juste une impression !

Le plus important pour toi, c’est de bien commencer par le début !

Bien commencer par le début, ça veut dire apprendre à parler avant d’écrire !

Donc, tu vas commencer par poser ton stylo et refermer ton bouquin de grammaire s’il-te-plait !

Voilà, ça c’est fait !

Choisis ton objectif et divise, divise, divise !

Maintenant, il te reste plus qu’à réfléchir à ton objectif final et à trouver les étapes (tes objectifs intermédiaires si tu préfères) qui te permettront de le réaliser.

Réfléchir à ton objectif final, ça devrait pas être trop dur parce que tu sais ce que tu veux, pas vrai ?

Moi, la méthode SMART me paraît intéressante pour ça mais c’est toi qui décides !

Par contre, trouver les étapes qui te permettront d’y arriver, ça, c’est une autre histoire, non ?

Tu sais pas faire ? C’est compliqué ? T’es pas sûr(e) ?

Comme je te comprends !

Moi non plus, au début, je savais pas faire !
Et c’est normal, quand on y réfléchit, parce que pour savoir faire, il faut avoir déjà fait !

J’avoue, je me suis un peu (beaucoup) perdu pendant un certain temps.

J’en parle dans l’article  » Combien pour parler japonais ? « .

Mais il faut faire quand même, sinon c’est chronique d’une mort annoncée, celle de ton apprentissage du japonais !

Apprendre le japonais, possible à n’importe quel âge !

T’as la vingtaine ? Pas de problème !

La trentaine ? J’vois toujours pas le problème !

La soixantaine ? Et alors ?

Plus que ça ?

Plus d’excuses j’te dis !

Les dernières recherches en neurosciences ont montré qu’on peut non seulement parfaitement apprendre à tout âge mais surtout que le fait d’apprendre quelque chose de nouveau provoque la création de nouveaux neurones.

Par contre, si t’arrêtes d’apprendre, les nouveaux neurones s’atrophient et disparaissent.

Te voilà prévenu.e !

Alors, tu te lances ou pas ?

Gilles

Ma page Facebook
Mon compte Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*