Les phrases outils et l’apprentissage du japonais

Outils divers illustrant l'analogie avec les phrases outils utilisées pour l'apprentissage du japonais.
JN

Les phrases outils, c’est quoi ?

Tu te demandes probablement ce que sont les phrases outils, pas vrai ?

Pour te l’expliquer, permets-moi de faire une analogie avec de vrais outils. Tu sais, le tournevis, le marteau, la pince, etc..

Imagine que tu me demandes de t’accrocher un tableau au mur en me tendant un clou.

Je vais logiquement te demander un marteau parce que c’est ce qui convient le mieux pour cette tâche.

Maintenant, si tu veux que je te change le joint de ton robinet qui fuit (attention avec moi, la plomberie, c’est mal barré ! T’es prévenu(e) !), c’est probablement d’une pince dont je vais avoir besoin. Une fois encore parce que c’est l’outil le plus adapté à la tâche.

Et si tu veux que je regardes pourquoi ton ordinateur de bureau ne démarre plus, c’est plutôt d’un tournevis dont j’aurais besoin (bien que je n’exclus pas le marteau en cas d’énervement mais c’est autre chose…). Là aussi, parce que c’est l’outil le plus adéquat par rapport à la tâche.

Tu vois où je veux en venir ou pas ?

Bon, si t’as toujours pas pigé où je veux en venir avec mon analogie, c’est qu’elle est toute pourrie mais ça, je refuse de le croire !

Quand tu veux apprendre à parler japonais, l’important c’est de communiquer le plus possible.

Le problème, c’est que tu connais pas encore suffisamment de grammaire et que ton vocabulaire est quasi-inexistant.
Tu te dis donc légitimement: « Comment on communique quand on commence à peine à apprendre à parler japonais ?« .

Les phrases outils à la rescousse !

La solution, et aussi la meilleure stratégie, c’est celle qui consiste à apprendre par cœur des … (j’attends !) … des PHRASES OUTILS ! OUI !!!

J’ai bien dit des phrases outils et pas des mots outils !

Pourquoi ?

Parce qu’il sera très difficile, avec juste quelques mots, de donner suffisamment de sens à ce que tu veux dire à ton interlocuteur.

Résultat, tu risques de compenser énormément en « body language » parce qu’il ne comprendra pas tout de suite. En plus, il est possible qu’il te réponde, lui aussi, uniquement avec des mots.

C’est déjà ça mais ça ne te permettra pas d’intégrer de la grammaire et ce serait quand même dommage, non ?

Des phrases outils pour les situations de tous les jours

Imagine que tu apprennes par cœur une phrase outil en japonais pour demander l’heure (今何時ですか?/ Ima nan ji desu ka ?), une autre pour demander où est la gare (駅はどこですか?/ Eki ha doko desu ka ?), une autre encore pour demander un prix (これはいくらですか?/ Kore ha ikura desu ka ?), etc..

Dès que tu te retrouves dans une situation pour laquelle tu connais une phrase outil qui va bien, tu la balances et t’écoutes bien la réponse.

Ah oui, j’espère que t’as pas oublié d’apprendre la phrase outil « J’ai pas compris ! » (分かりません。/ Wakarimasen !) et sa sœur « Vous pouvez répéter lentement SVP ? » (もう一度ゆっくり言ってください。/ Mou ichido yukkuri itte kudasai !) parce que sinon t’es mal !

Alors évidemment, il faut non seulement apprendre ces phrases outils par cœur mais surtout soigner la prononciation.

Bah oui, parce que si personne ne comprend ce que tu dis, ça sert à rien !

Les phrases outils: D’une pierre, deux coups !

Par contre, si t’as bien fait ton boulot, tu vas apprendre rapidement des mots nouveaux et dans la foulée un peu de grammaire aussi.

L’important, c’est pas que tout soit parfait mais que ton interlocuteur comprenne ce que tu veux et que toi, tu mémorises, au moins en partie, ses réponses.

Et rappelle-toi qu’à chaque fois que tu comprendras ce que ton interlocuteur te dit, ton cerveau intègrera un peu plus les mécanismes de la langue japonaise. (voir les articles précédents)

Alors, c’est pas beau ça ?

Apprendre à parler japonais = stratégie !

Je ne le répèterai jamais assez, dans un apprentissage, tout est stratégie, apprendre à parler japonais comme le reste !

Il faut gérer sa motivation (on en reparlera plus tard) sur le long terme pour garder l’envie d’apprendre !

En attendant, passe-moi ta phrase outil de 16, mon robinet fuit !

Non, je plaisante !

Et n’oublie pas que tu peux faire encore partie de Mes Contacts Privés Japonais Naturel.

Tu recevras des conseils, des infos, des tests, des nouvelles de mes projets en cours en rapport avec l’apprentissage du japonais que tu ne verras pas sur ce site.

Alors, on se dit à tout de suite ?

Gilles

2 réflexions sur “Les phrases outils et l’apprentissage du japonais”

  1. bonjour, je me permets de signaler qq défauts de traduction (automatique sans doute) de ha pour wa et Mou pour Mô … à moins que ce soit voulu pour la progression (?).
    En vous remerciant pour la qualité de la méthode et pour votre enthousiasme contagieux 😉
    Eric

    • Bonjour Eric,

      Merci pour ton commentaire et tes encouragements !

      Pour être franc, je déteste le romaji ! (comme ça, c’est dit ! 😉 )

      Seulement voilà, pour des personnes qui débutent en japonais, on se demande toujours comment transcrire au mieux le japonais en romaji.

      Si je pars sur la prononciation pure, alors effectivement –> « wa ». Mais lorsqu’on utilisera les hiragana, on sera tenté d’utiliser « wa » => alors que lorsqu’il s’agit de la particule, c’est le bon kana à utiliser.

      Et si je pars sur la transcription réelle du kana en romaji dès le départ, donc –> ha, la prononciation pour une personne débutante sera probablement fausse mais le kana a utiliser sera correct.

      C’est cette dernière option que j’ai choisie.

      J’ai expliqué au début de cet article que dans ce cas précis, se prononçait « wa ».

      Mais tu as raison, j’aurais dû le re-préciser dans le présent article !

      Pour もう, il est vrai qu’on voit souvent « mō » ou comme tu l’as écrit « mô » mais comme pour , j’ai choisi la transcription en romaji la plus proche des kana: もう => mou. C’est vrai qu’on est tenté de le prononcer à la française alors que c’est simplement un « o » long
      mais par la suite, on ne fera pas d’erreur quand on l’écrira en hiragana.

      Je teste actuellement une façon simple d’intégrer des fichiers mp3 pour la prononciation.

      Pour tout te dire, le mail « Mes Contacts Privés« , qui partira ce soir pour les personnes inscrites, contiendra des liens sur des mots japonais vers des fichiers mp3 pour avoir la prononciation.

      Si ça convient, je le généraliserai aux articles quand c’est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*