Comprendre les gares du Japon

Comment comprendre les gare au Japon ?
JN représentant le logo de Japonais Naturel

Comprendre les gares du Japon

Il y a un certain temps de ça, j’avais écrit un article sur comment Savoir prendre le bon train au Japon et aujourd’hui, je voudrais te donner des informations pour t’aider à comprendre les gares du Japon.

Comme il y a pas mal de vocabulaire japonais qui tourne autour du sujet, je vais seulement t’introduire l’essentiel petit à petit au fur et à mesure que je te donne le contexte.

Le reste, tu le découvriras par toi-même quand tu seras au Japon (c’est quand pour toi, déjà ?).

Il était une fois… les gares japonaises

Au Japon, les gares (en japonais「駅 (えき)」) dans les grandes villes ont généralement plus d’une entrée et plus d’une sortie.

Et souvent, là où il y a une entrée「入口 (いりぐち)」, il y a aussi une sortie「出口 (でぐち)」.

On les regroupe sous le terme de « Porte », en japonais「口 (ぐち)」(et « gate » en anglais).

Des gares comme celles de Tokyo 東京 (とうきょう), Shinjuku 新宿 (しんじゅく), Shinagawa 品川 (しながわ) ou encore Kyoto 京都 (きょうと), possèdent de nombreuses portes qui peuvent être très éloignées les unes des autres.

Et comme si ça suffisait pas, les portes d’une gare peuvent déboucher sur des mondes souterrains qui, eux-mêmes, possèdent aussi pleins de portes.

Parfois c’est juste des tunnels mais parfois, c’est carrément des centres commerciaux !

Bref, tu l’as compris, si tu ne veux pas te perdre à jamais dans les limbes pour l’éternité, il vaut mieux savoir où tu vas et comment te repérer.

Rendez-vous dimanche à la nouvelle sortie Sud (ou pas) ?

Imagine qu’on t’ait donné rendez-vous devant les portillons automatiques 「改札口 (かいさつぐち)」de la nouvelle sortie Sud.

Qui dit nouvelle sortie Sud, dit aussi ancienne sortie Sud parce que communément, au Japon, on nomme les portes selon les points cardinaux.

En japonais「東西南北 (とうざいなんぼく)」avec:

  • Le Nord: 北 (きた)
  • Le Sud: 南 (みなみ)
  • L’Est: 東 (ひがし)
  • L’Ouest: 西 (にし).  

On peut les combiner pour avoir les points cardinaux intermédiaires comme le Nord-Est, le Nord-Ouest, le Sud-Ouest et le Sud-Est.

Tu trouveras donc fréquemment des gares qui possèdent une Porte Nord, une Porte Sud et même une Nouvelle Porte Sud (c’est là que t’as rendez-vous), etc..

Nouvelle porte Sud ou porte E5 ?

Le problème, c’est que quand une gare à trop de portes, il n’y a plus assez de combinaisons de points cardinaux pour toutes les nommer.

Dans ce cas, on passe à un système de code qui pourra ensuite encore se subdiviser en d’autres portes.

Par exemple, les sorties 1 à 10 ou A, B, C et D qui se subdivisent en A1, A2, B1, B2, B3, C1, C2, D1, D2, D3.

Même sans se tromper, on peut parfois marcher très longtemps sous terre avant de voir la porte qui nous intéresse.

C’est pas forcément désagréable d’ailleurs !

En plus, pendant la saison des pluies, ça permet de rester au sec pendant une bonne partie du chemin jusqu’à ta destination.

Ne sors pas sans elle !

Elle, c’est le nom de la porte qui correspond à l’endroit où tu veux te rendre.

Tu as toujours des panneaux sur les quais (フォーム) qui t’indiquent où tu es. Ils indiquent aussi les correspondances éventuelles et les sorties vers les lieux les plus connus.

En général, ces panneaux sont noir et jaune (et blanc) et sont soit accrochés aux murs, soit sur des panneaux d’affichage qui ressemblent à des panneaux publicitaires. Hors du quai, tu trouves des panneaux en hauteur pour orienter le flot de voyageurs.

Si tu t’es perdu.e ou que tu ne vois pas par quelle porte tu dois sortir, demande à l’employé.e sur le quai ou dans les guichets.

Ça passe toujours mieux en japonais mais dernièrement, ça passe aussi pas mal en anglais.

Au pire, écris sur un papier le nom de l’endroit où tu veux aller ou montre-le sur une carte.

Le rendez-vous, c’est avant les portillons, après les portillons ou devant la gare ?

C’est une information importante parce qu’aux heures de pointe, le flot de voyageurs est impressionnant.

Et surtout, une fois que t’as franchi les portillons, tu ne pourras pas revenir en arrière sans repayer.

Il vaut donc mieux être sûr de l’endroit précis où on t’attend avant de t’y rendre.

Entre le risque de ne pas être au bon endroit et un simple retard, la journée peut se terminer avant d’avoir vraiment commencée !

Fais donc en sorte d’être joignable !

Lieux populaires = début de la galère

T’as probablement entendu parler de la statue du chien Hachiko à Shibuya, Tokyo.

J’adore Shibuya parce que c’était là que ma première école de japonais se trouvait.

Mais aussi parce que, malgré la foule, y a quelque chose dans l’air qui m’électrise !

Par contre, à chaque fois que j’ai eu rendez-vous devant la statue de Hachiko, j’ai eu l’impression que tout Tokyo se donnait rendez-vous là.

C’est vrai que l’endroit est facile à trouver (c’est écrit en anglais et en japonais ハチ公口 はちこうぐち) mais avec le monde qu’il y a en permanence, ce n’est pas du tout facile de trouver la personne qu’on cherche.

Tout ça pour dire qu’avant de décider d’un endroit pour se retrouver, il faut bien peser le pour et le contre entre endroit célèbre mais grouillant de gens et endroit pas célèbre mais qui permet de trouver facilement quelqu’un.

Y a plus qu’à !

Voilà, j’espère que cet article t’aura aidé à mieux comprendre les gares du Japon.

Honnêtement, c’est impressionnant au début mais on s’habitue vite à regarder là où il faut.

Le plus important, c’est de bien connaître sa destination finale !

Laisse un commentaire sous l’article si tu as des questions ou des remarques et sinon on se retrouve dans le prochain mail Mes Contacts Privés (si tu en fais partie) ou dans un prochain article !

Ja nee !

Gilles

Ma page Facebook
Mon compte Instagram

2 réflexions sur “Comprendre les gares du Japon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*