Parler japonais rapidement: La motivation d’abord !

Ardoise avec un graphe tracé à la main montrant que parler japonais rapidement nécessite une motivation inébranlable.
JN

Pour parler japonais rapidement, motivé(e) tu dois être !

Aujourd’hui, je voudrais te parler de ta motivation.
Pourquoi ?
Parce que pour apprendre à parler rapidement japonais (surtout rapidement), il faut être motivé et surtout le rester !

Je le sais bien, là, tout de suite, t’es hyper-motivé(e) pour apprendre à parler japonais rapidement.

Mais t’en es qu’au début !

Dans 1 mois ou 2, est-ce que tu le seras toujours autant ?

Tu le sais comme moi, on en a déjà parlé, la motivation est une humeur !
Autrement dit, elle va et elle vient.

Motivé(e) un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout ?

Un jour t’es motivé(e), le lendemain, plus autant et le jour d’après encore moins.

Le problème, c’est que moins tu seras motivé(e) dans ton apprentissage du japonais et moins tu supporteras tout ce qui est répétitif.

Et des choses répétitives dans l’apprentissage du japonais, y en a plein !

Bah oui, parce que pour que des phrases japonaises sortent spontanément de ta bouche, il faut que ton cerveau les connaisse sur le bout des doigts (si je puis dire).
Comme ça, il pourra les ressortir au bon moment sans hésitation !

Le shadowing en japonais (à faire suivre par des dorama par exemple) est la bonne méthode pour ça mais tu te doutes bien que ça ne se fera pas en un jour !
Il faut de la répétition pour qu’il y ait mémorisation !

Du coup, tu vois bien que si tu ne fais rien, tu vas atteindre un palier dans ton apprentissage et malheureusement, il y a de grande chance que ça en reste là…

Abracadabra ? Japonicus parlus magicus ? ou pas !

Normalement, c’est là que je sors fièrement ma baguette magique et que je lance un « japonicus parlus magicus !« .

Mais tu sais bien que ça, c’est seulement dans les films !

Mais ça veut pas dire qu’il n’y a pas de solution !

Maintenant que t’es conscient(e) que ton talon d’Achille, c’est la motivation (et crois-moi, c’est bien elle !), il va falloir trouver comment l’entretenir.

Pour faire ça, il faut une fois encore agir sur le centre de tout, ton cerveau !

Le cerveau, si complexe et si primitif en même temps…

Le cerveau est d’une complexité étonnante et ses capacités si extraordinaire qu’on n’a toujours pas encore tout compris de son fonctionnement.

Mais en revanche, il y a une chose qu’on a bien comprise, c’est que quand on lui promet du plaisir, il est plutôt primaire.

Si ce que tu veux faire amène du plaisir, alors ton cerveau te gardera motivé(e) parce que le plaisir, il kiffe ça grave !

Bon, dans les faits, c’est le contraire qui se passe.
Le cerveau te promet du plaisir si tu fais quelque chose que lui veut (en général, tout ce qui est nécessaire à ta survie).

Mais justement, si on lui fait croire que ce que tu veux est bien pour lui, alors, il s’occupera de booster ta motivation pour l’obtenir !

Motive ton cerveau et il te motivera à son tour

Concrètement, à chaque fois que ta motivation est en baisse, rappelle-toi pourquoi tu voulais apprendre à parler japonais !

C’était quoi pour toi déjà ?

  • Un voyage ?
  • Aller vivre au Japon ?
  • Communiquer avec les japonais que tu rencontres ?
  • Mieux comprendre les films et animés japonais en VO ?

Peu importe la raison dès l’instant que pour toi elle est suffisamment motivante.

Maintenant que tu t’en rappelles, ferme les yeux 2 minutes et imagine ce que ça t’apporterait si tu parlais japonais ?

Qu’est-ce que ça te permettrait de faire en plus ?

Comment tu te sentirais à ton avis ?

Maintenant, tu peux rouvrir les yeux !

Si ta raison est suffisamment motivante, normalement, tu devrais de nouveau avoir des étoiles plein les yeux comme au tout début où t’as eu l’idée de commencer à apprendre à parler japonais.

Indicateur de motivation dans le vert vif ! mais pour combien de temps ?

Plus tu parcourras de chemin dans ton apprentissage et plus tu vas devenir exigeant(e) par rapport au temps que tu as investit et aux sacrifices que tu as faits.

Fais attention aux questions existentielles du type « Est-ce que ça vaut vraiment la peine ?« , « Tout ce temps juste pour ça ? » et autres questions qui tuent la motivation dans l’œuf.

Tu ne pourras pas t’empêcher d’y penser et je suis passé par là aussi !

Et c’est la raison pour laquelle il faudra périodiquement venir compléter ta séance de reboostage de motivation avec du concret !

Comme quoi tu te demandes ?

Ça sera l’objet d’un autre article…

Et pour pas le louper cet article, continue de jeter un coup d’œil sur Japonais Naturel.

Si tu veux aussi recevoir des conseils, des infos, des tests, des nouvelles de mes projets en cours en rapport avec l’apprentissage du japonais que tu ne verras pas ni sur ma page Facebook Japonais Naturel, ni sur mon site Japonais Naturel, inscris-toi à Mes Contacts Privés Japonais Naturel.

Donc, on se dit à tout de suite alors ?

Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*