Les sons combinés en japonais

Un jardin japonais combine des éléments basiques pour obtenir plus de variétés.
Combiner les bases pour obtenir de la variété
JN représentant le logo de Japonais Naturel

Les sons combinés en japonais

Dans cet article, qui est la suite logique de l’article Comment passer du rōmaji aux kana ?, on va voir les sons combinés en japonais.

En fait, on va même pousser un peu plus loin et voir les sons allongés et le doublage de la consonne.

Attache bien ta ceinture, ça va secouer un peu !

En fait, les 3 sons ya (hiragana , katakana ), you hiragana , katakana ) et yo (hiragana et katakana ) vont se combiner avec les sons en i des tableaux des K, S, T, N, H, M et R vus dans l’article précédent pour donner 3 nouveaux sons combinés par tableau.

Par exemple, pour le tableau des K, le son en i est ki. On va donc le combiner avec ya, you et yo et ça donnera:

kya -> キャ (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>きゃ -> キャ
kyou -> キュ (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>きゅ -> キュ
kyo -> キョ (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>きょ -> キョ

Tu suis ?

Super !

Je te donne donc tous les tableaux modifiés, le but n’étant pas de les apprendre par cœur mais de comprendre comment ils s’obtiennent:

Les sons combinés en japonais avec le tableau des K modifiés.
—————————————————————————–
Le tableau des S modifiés. Français, hiragana, katakana.
—————————————————————————–
Le tableau des T modifiés
—————————————————————————–
Les sons combinés en japonais avec le tableau des N modifiés.
—————————————————————————–
Le tableau des H modifiés.
—————————————————————————–
Les sons combinés en japonais avec le tableau des M modifiés.
—————————————————————————–
Les sons combinés en japonais avec un tableau Français, hiragana, katakana pour les sons en R modifiés.
—————————————————————————–

Les conventions ou l’incompréhension !

Tu auras noté que les kana pour ya, you et yo sont de taille plus petite que les kana pour ki, shi, tchi, ni, hi, mi et ri.

C’est la convention pour lire et écrire les sons combinés en japonais.

Si tu ne respectes pas cette convention, alors on lira, par exemple, ki ya, ki you et ki yo au lieu de kya, kyou, kyo.

Et non seulement ça change le son, mais surtout, tu ne trouveras pas le kanji qui convient.

En plus, la personne avec qui tu parles ne comprendra pas ce que tu veux dire parce qu’il n’y aura aucun rapport avec le contexte.

Rappelle-toi pourquoi je te répète tout le temps qu’il faut apprendre à parler japonais en contexte.

Démonstration: Client en japonais se dit kyaku et s’écrit きゃく en hiragana et en kanji.

Si j’écris ki ya ku, c’est-à-dire き や く en hiragana, je trouve bien un kanji qui correspond à ce que j’ai écrit en hiragana, 規約.

Le problème, c’est que 規約, ça ne veut pas du tout dire client mais réglement (ou convention, protocole…).

Regarde bien la tête de ton interlocut.eur.rice quand tu feras ce genre d’erreurs, ça te rappellera cet article !

Les hiragana et le tempo du japonais

En français, que tu dises saluuuut ou salut, dans les 2 cas, on a bien compris que tu disais salut (même si le premier était un peu chelou).

En japonais, chaque kana, pris un par un, à une durée identique.

Dit autrement, si tu mets 1 seconde pour prononcer un , alors tu devras aussi mettre 1 seconde pour prononcer un .

Si les 2 n’ont pas la même durée dans le même mot alors que ça devrait être le cas, ça deviendra un mot différent.

Pour bien que tu comprennes la différence, clique (ou tape) sur chaque mot et compare la durée:

Si t’as bien écouté et bien regardé les 2 mots, t’as constaté 2 choses:

  • Si on prend comme référence la durée des sons du premier mot, celle du deuxième mot durent le double. Ça, c’est ce que je voulais te faire comprendre.
  • Mais t’as aussi remarqué que dans le deuxième mot, le après un autre hiragana prolongeait la durée du hiragana devant lui. On en reparle juste après.

Une illustration vaut mieux qu’un long discours (ou pas)

Je t’ai fait une petite illustration (pourrie, il est vrai mais facile à comprendre) pour te représenter la chose:

Les sons combinés en japonais, こつ, こうつう et こっか.

Pour le , c’est la durée du qu’il prolonge. Et pour le , c’est la durée du .

Beaucoup de mots japonais utilisent ces sons longs mais il y a des exceptions où le se prononce vraiment :

  • En tête de mot, se prononce comme un normal qui dure une durée normale.
  • Pour les verbes à l’infinitif qui se termine par un , ce final se prononce aussi comme un normal qui dure une durée normale.

Il est aussi possible que tu entendes des sons allongés alors qu’à l’écrit, le hiragana n’est pas utilisé.

C’est souvent parce qu’il s’agit de 2 kanji différents qui quand on les lit donnent l’impression de contenir des sons allongés. En fait, c’est juste que le premier kanji se termine par un son donné et l’autre commence par le même son. De là, l’impression que le son est allongé.

Mais comme toujours, tu croiseras des exceptions ou un kanji comportera bien un son allongé.

C’est par exemple le cas pour お母さん (la mère) où, pour ce mot, le kanji s’écrit かあ en hiragana. Tu entends donc le son allongé kaa.

Même chose pour 通り (la rue) où, pour ce mot, le kanji s’écrit とお en hiragana. Là aussi, tu entends le son allongé too mais ce n’est pas le qui est utilisé.

Comme d’habitude, ne te focalise pas sur les exceptions, tu les assimileras petit à petit au fur et à mesure que ton niveau augmentera.

Les hiragana et le doublage de la consonne

S’il y a des sons qui durent le double des autres en japonais, il y en a aussi qui durent moitié moins que la durée de base quand il y a doublage de la consonne.

C’est pas à la microseconde non plus ! C’est juste le ressenti !

Par convention, pour indiquer ça, on utilisera un petit (ça c’est un normal et ça, c’est un petit ).

Si tu reprends mon illustration (toujours aussi pourrie, mais on ne se moque pas !), tout à droite, entre le et le , tu le vois le petit .

Dans ce cas-là, il faut doubler la consonne du son qui vient après. Autrement dit, le son qui suit étant ka, on double le k.

Et ça doit s’entendre !

こか et こっか, ça sonne pas pareil et ça ne veut pas dire la même chose !

  • Si le son qui suivait était en français sa, shi, sou, ou so, on aurait doublé le s.
  • Et si le son qui suivait était en français ta, tchi, tsou, ou to, alors on aurait doublé le t.
  • Etc.

Maintenant qu’on a vu pour les hiragana, passons au katakana !

Les katakana et le tempo du japonais

Maintenant que tu commences à comprendre comment ça marche pour les hiragana, tu te dis logiquement que ça doit être pareil pour les katakana, non ?

C’est pas faux !

Et je dirais même plus, c’est presque vrai ! (réfléchis pas trop quand même !)

Pour les durées 1, 2 et 1/2, ça, c’est pareil !

Par contre, pour indiquer qu’un son est long, c’est plus le hiragana qu’on utilise et ce n’est pas non plus le katakana (sauf si on transcrit du hiragana en katakana).

Ce qu’on utilise, c’est la barre horizontale .

Elle porte différents noms mais plutôt que de les retenir, il vaut mieux te concentrer sur son utilisation. (Identique au pour les hiragana).

2 petites remarques quand même:

  • Ce n’est pas le signe moins (-). (Sur un clavier japonais, virtuel ou physique, cette barre a sa propre touche, éventuellement partagée avec d’autres symboles)
  • Systématiquement utilisée avec les katakana, on peut la voir parfois utilisée avec les hiragana (ex: らーめん à la place de ラーメン). Considère ça comme des exceptions et garde à l’esprit la règle de base: Hiragana -> et Katakana -> .

Et pour le doublage de la consonne, ce n’est pas le hiragana petit qu’on utilise mais le katakana petit (ça, c’est le petit et ça, c’est le normal).

Résumons !

Pour résumer tout ça, je t’ai fait les petits tableaux en dessous :

Pour les sons allongés en katakana:

Après les sons combinés en japonais, il y aussi les sons allongés en katakana.

Le tableau est pour les sons en K mais le principe est le même pour les sons en S, T, N, H, M. (Attention, le japonais n’utilise pas forcément toutes les combinaisons possibles).

Pour les consonnes doublées en katakana:

Le doublage de la consonne dans les sons combinés en japonais. Ici, dans le cas des katakana.

Le tableau ne montre qu’une partie des sons qui comportent un doublage de la consonne. Ceci étant dit, le principe est le même pour les autres combinaisons. (attention, là aussi, le japonais n’utilise pas forcément toutes les combinaisons possibles).

On y est presque !

Bon, pour les sons allongés et le doublage de la consonne, c’est fait !

Et pour les sons combinés en japonais, c’est presque fait !

T’as noté le presque ?

C’est parce que j’ai encore 2 petites choses que je te garde au frais pour un prochain article !

Mais là, sérieusement, si t’as mémorisé tous les kana et comment fonctionnent les sons combinés en japonais (y compris les sons allongés et le doublage de la consonne) le reste te semblera une formalité !

Si t’as des questions, laisse-les en commentaires !

Sur ce, comme d’habitude, on se retrouve dans le prochain mail Mes Contacts Privés, dans un prochain article, sur ma page Facebook ou sur mon compte Instagram.

C’est comme tu veux !

Gilles

2 réflexions sur “Les sons combinés en japonais”

  1. Pour illustrer à la fois l’allongement des sons et le doublement de la consonne, il y a aussi 4日 et 8日.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*