Pourquoi imiter le japonais est la technique à utiliser ?

Pourquoi imiter le japonais est illustré par l'intérieur d'un restaurant de ramen utilisant exactement le même bloc tabouret + bout de comptoir.
JN représentant le logo de Japonais Naturel

Pourquoi imiter le japonais est la technique à utiliser ?

Tu vas comprendre dans une minute pourquoi imiter le japonais est LA technique que tu dois utiliser si tu veux apprendre à parler japonais rapidement.

Tu le sais, mon blog s’appelle Japonais Naturel !
Ce n’est pas parce qu’il est recyclable mais parce que sa raison d’être est de t’expliquer comment apprendre à parler japonais naturellement.

Et il se trouve que tu as appris à parler ta langue maternelle en imitant les autres autour de toi.

Ton premier talent naturel, c’est l’imitation !

Si tu parles si parfaitement ta langue maternelle, c’est que tu es un(e) imitat(eur)(rice) hors pair ! Si, si !

Mais personne ne t’applaudira !
(sauf moi si tu me le demandes poliment)

Pas parce qu’on t’aime pas !

Mais parce que tout le monde pense que c’est normal d’avoir appris sa langue comme ça !

Pour autant, ça n’enlève rien à ton talent d’imitateur !

Mais puisque l’imitation, tu connais déjà, pourquoi ne pas continuer mais cette fois en imitant du japonais ?

Observer…

Il y a toujours des tonnes de choses à apprendre en observant les enfants, surtout lorsqu’ils commencent à parler.

Ils agissent encore naturellement et instinctivement.
Mais malgré leurs ressources limitées, ils arrivent déjà plutôt bien à se faire comprendre, tu trouves pas ?

Mais comment ont-ils fait pour apprendre à parler et pourquoi le font-ils ?

Pour apprendre à parler, ils n’ont fait qu’une chose; imiter les autres autour d’eux.

Analyser…

Mais pourquoi l’ont-ils fait ?

Eh bien, désolé de te décevoir mais ce n’est pas pour taper la discussion sur le sens de la vie avec toi (pas trop déçu(e) ?) mais pour survivre !

Avant ils pleuraient et c’est tout !

  • La couche est pleine, je pleure !
  • J’ai faim, je pleure !
  • Je veux prendre quelque chose et je n’y arrive pas, je pleure !
  • J’ai mal au bide, je pleure !
  • Je suis malade, je pleure !
  • Tout va bien, je dors !

Sauf que plus ils grandissent et plus leurs envies augmentent.

Le problème, c’est que du coup, la méthode du « je pleure tout le temps » marche de moins en moins et apporte plus de frustration que de résultat.

Et comme autour d’eux on parle en permanence une langue qu’ils ne comprennent pas, le cerveau, véritable machine à résoudre les problèmes, commence à acquérir la langue.

Pour le cerveau d’un enfant, acquérir le langage, ce n’est finalement qu’un moyen de résoudre des problèmes !

Appliquer…

Pour acquérir la langue, le cerveau, il a sa caméra – tes yeux, son micro – tes oreilles, et son haut-parleur – ta bouche !

Avec tout ce matos, il n’a plus qu’à observer quelle est la suite de sons (=mots, puis phrase) qui provoquera l’effet qu’il souhaite.

Si tu lui montres un gâteau et que tu dis gâteau, le cerveau, avec sa caméra et son micro, il enregistre !

Quand il va goûter et voir que c’est bien sucré comme il aime, je peux te dire qu’il va se repasser l’enregistrement jusqu’à ce qu’il arrive avec son haut-parleur à te faire comprendre ce qu’il veut !

Et c’est là où je veux en venir !

Oui, c’est vrai, j’ai mis un peu de temps à y arriver mais comme ça, tu comprends bien qu’il n’y a pas de raison que ce que tu as fait pour ta propre langue, tu ne puisses pas le refaire pour une autre langue.

Reproduire…

Tu as toujours ta caméra, ton micro et ton haut-parleur, bref, la même chose que quand t’étais tout(e) petit(e) !

Tout ce que t’as à faire, c’est du shadowing pour caler ton micro et ton haut-parleur et visionner des vidéos en japonais pour caler ta caméra sur les phrases-outils qui déclenchent les actions que tu souhaites.

Mais tu as en plus un outil inestimable que tu n’avais pas quand tu portais des couches, l’expérience !

Et l’expérience, ça te sera justement très utile pour analyser une situation qui t’intéresse, la comprendre et la reproduire pour arriver au résultat que tu souhaites !

Voilà, maintenant tu sais pourquoi imiter le japonais, c’est la technique sur laquelle tu dois t’appuyer si tu veux, comme quand t’étais bébé, arriver rapidement à un résultat concret !

Tiens, le voilà ton gâteau !

Et si c’est pas le résultat que tu souhaites au départ, c’est pas grave !

Retouche un peu au micro ou au haut-parleur et tu finiras par enfin déclencher l’action que tu voulais !

Au fait, t’as remarqué ? A aucun moment on n’a parlé de grammaire !

Allez, branche ton matos et au boulot !

Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*