Faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais

Pour être utile, une bonne flash card pour le japonais doit combiner l'information avec l'émotion. Comme ce torii qui ne laisse pas insensible.
JN représentant le logo de Japonais Naturel

Faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais

Dans cet article, je te propose de voir ensemble comment faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais !

Mais commençons par le début, c’est quoi donc une flash card ?

Il y a un certain temps, j’avais fait un article qui s’appelait Apprendre le japonais avec Anki, une application gratuite qui permet d’apprendre des choses en japonais (ou autres) à partir de cartes (virtuelles), les fameuses flash cards.

Concrètement, sur une flash card, tu as au recto ce dont tu dois te rappeler et si tu ne t’en rappelles pas, la solution au verso.

Mais le but est de s’en rappeler dès qu’on aperçoit le recto !

Avec Anki (ou une autre application), les flash cards sont forcément virtuelles mais il en existe aussi des physiques.

Dans cet article, je ne vais parler que des virtuelles et tu comprendras pourquoi plus bas.

Pour le moment, tu te demandes peut-être surtout si les flashs cards, c’est efficace pour apprendre le japonais ?

Les flash cards pour le japonais, ça marche vraiment ?

Pour pouvoir te répondre, je t’explique d’abord pourquoi j’ai évacué les flash cards physiques.

En fait, la raison est simple, de par leur nature, il n’est pas possible de les personnaliser.

Ça veut dire qu’on ne peut pas y ajouter des animations ou de l’audio.

Et malheureusement, ce qui fait l’efficacité des flash cards, selon moi, c’est justement la possibilité de les personnaliser et d’y intégrer du son, des images et de la vidéo.

Et donc, pour répondre à la question, oui, je pense sincèrement que des flash cards en japonais bien faites, ça peut donc marcher !

Ça veut dire aussi qu’il va falloir autre chose sur tes flash cards qu’un pauvre kanji avec ses multiples lectures.

Parce que ça, comme ça n’évoque rien de spécial pour toi, ce n’est pas quelque chose que ton cerveau va retenir.

Bien sûr tu peux y aller en mode bourrin et tout apprendre par cœur mais tu passeras alors ton temps à réviser pour pas oublier.

Et ça, c’est ni kiffant, ni efficace !

Voyons plutôt ce qu’on pourrait faire pour rendre les choses plus digestes !

Information + émotion = mémorisation

Pour que ton cerveau ait envie de retenir quelque chose, il faut que l’information soit combinée à l’émotion !

Mais pour qu’il y ait émotion, il faut qu’il y ait stimulation !

Si je te dis CITRON, tu ne penses pas juste au mot citron.

Tu as une image mentale qui regroupe probablement l’apparence de l’agrume lui-même, la couleur jaune, le goût acide, le jus, etc..

Et pourtant, CITRON, c’est pas un mot qu’on emploie tous les jours !

Si tu t’en rappelles, c’est parce que tu as déjà vu des citrons, bu du jus de citron et constaté que c’était acide.

Ça en fait des stimulations ça !

Résultat, tout s’est regroupé dans ta tête sous la forme d’une image mentale qui te revient à l’esprit quand tu entends CITRON.

Information + rien = pas grand-chose

Mais imagine maintenant que je te dise YUZU (柚子) ! (T’énerve pas, c’est pas une insulte !)

Si tu sais pas ce que c’est, ça n’évoquera rien du tout pour toi parce qu’il n’y a aucune image mentale à la case YUZU dans ton cerveau.

Si maintenant je te demande de mémoriser le mot YUZU, bon courage pour t’en rappeler parce que côté stimulation, on est proche du zéro absolu !

En plus, c’est pas un mot qu’on peu glisser dans toutes les conversations…

Maintenant, imagine que je te montre un yuzu et que tu goûtes un plat qui en utilise.

Là, côté stimulation, c’est nettement mieux parce que tu vois à quoi ça ressemble et quel goût ça a.

Peut-être même que tu vas te laisser aller à faire quelques comparaisons.

Bref, t’es plus en territoire inconnu et ton cerveau associera désormais le nom aux caractéristiques du yuzu et avec ça, il se fera une belle image mentale !

Désormais, quand tu entendras YUZU ou que tu en verras un, ton cerveau ira chercher l’image mentale correspondante et c’est comme si tu avais toujours su ce que c’était !

La recette de Tante Jeanne pour faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais

Maintenant qu’on a vu ce qui était digeste et ce qui était indigeste, voyons concrètement, comment faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais qui marchent !

Au fait, rassure-toi, moi non plus, je la connais pas Tante Jeanne !

Donc on va plutôt partir sur la recette de Bibi (c’est moi !) si tu veux bien !

Pour faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais, il te faut le plus possible des ingrédients suivants (idéalement tous), et surtout qu’ils soient bio ! (Non, là, je plaisante !) :

Au recto (On questionne: Comment ça se lit et qu’est-ce que ça veut dire ?):

  • Le mot à mémoriser sans les furigana ( = sans les kana au-dessus des kanji pour indiquer comment les lire).
  • Une image qui en un éclair doit te permettre de te rappeler du mot ou de la phrase en question.
  • Une phrase entière (sans les furigana) qui utilise le mot que tu souhaites mémoriser.

Au verso (On donne la réponse avec la lecture, la prononciation et le sens):

  • Le mot à mémoriser avec les furigana.
  • La traduction du mot dans ta langue maternelle.
  • La même image.
  • L’audio du mot ou de la phrase qui l’utilise en japonais.
  • La phrase entière, cette fois avec les furigana, qui utilise le mot que tu souhaites mémoriser.
  • La traduction de la phrase entière dans ta langue maternelle.

Le tout, en utilisant plusieurs couleurs et une disposition qui permette en un clin d’œil de comprendre le rôle de chaque zone du recto et du verso de la flash card.

Voilà, tu sais maintenant comment faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais !

Je te propose de terminer en beauté avec un exemple concret et son analyse !

Ça te dit ?

Un exemple concret

Pour illustrer tout ça, je te propose de regarder ce que ça pourrait donner dans la réalité pour le mot 電車:

Le recto de la flash card (la question):

Pour faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais, il faut au recto le mot à se souvenir: 電車. Une image en rapport direct avec le mot à se souvenir: Un joli train. La prononciation: (clic sur l'image pour l'entendre). Une phrase simple et compréhensible utilisant le mot: 電車に乗る.
  • Nous avons bien le mot dont tu dois te souvenir: 電車.
  • Une image en rapport direct avec le mot à se souvenir: Un joli train.
  • Une phrase typique utilisant le mot en question: 電車に乗る.

Le verso de la flash card (la réponse):

Pour faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais, il fautau verso le mot à se souvenir 電車 avec les furigana でんしゃ. La traduction du mot dans ta langue maternelle. De nouveau l'image en rapport direct avec le mot à se souvenir. La prononciation: (clic sur l'image pour l'entendre). La phrase utilisant le mot 電車に乗る avec les furigana でんしゃ et の. La traduction de la phrase utilisant le mot dans ta langue maternelle.
  • Nous avons le mot à se souvenir 電車 avec les furigana でんしゃ.
  • La traduction du mot dans ta langue maternelle.
  • De nouveau l’image en rapport direct avec le mot à se souvenir.
  • La prononciation du mot à retenir: (clic sur l’image pour l’entendre).
  • La phrase utilisant le mot 電車に乗る avec les furigana でんしゃ et .
  • La traduction de la phrase utilisant ce mot dans ta langue maternelle.

Conclusion

Tu sais maintenant comment faire des flash cards vraiment utiles pour le japonais.

Alors on va pas se mentir, ça prend un peu de temps pour faire de belles cartes.

Mais au moins tu passeras plus ton temps à réviser pour pas oublier.

Et au final, le temps passé à faire tes cartes sera largement compensé par le plaisir d’apprendre du japonais efficacement et avec style !

Voilà, si t’as des questions, laisse-les en commentaires !

Comme d’habitude, on se retrouve dans le prochain mail Mes Contacts Privés, dans un prochain article sur le blog, sur ma page Facebook ou sur mon compte Instagram.

C’est toi qui choisis !

Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*