Les natto 納豆

Nattou 納豆 en train de fermenter avec un thermomètre pour surveiller la température

Les natto 納豆 (ou nattō), c’est quoi ?

Tu as probablement déjà entendu parlé des natto 納豆 mais ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que c’est très bon pour la santé (on en reparle dans une minute).

Alors c’est vrai que la première fois qu’on en mange, on peut être un peu rebuté par l’odeur ou les fils qui s’étirent quand on remue ses nattō avec des baguettes.

Les nattou 納豆, ça file et ça sent mauvais mais qu'est-ce que c'est bon !

D’ailleurs, même au Japon, tout le monde n’aime pas les nattō !

Et même si on n’en trouve partout, tout le monde n’en consomme pas.

Mais moi, j’adore ça !

Et comme je n’en avais pas mangé depuis très longtemps, j’ai eu envie d’en faire moi-même.

Pourquoi faire ses nattou 納豆 soi-même ?

C’est vrai, après tout, pourquoi ne pas tout simplement en acheter des tout prêts ?

D’autant qu’on en trouve assez facilement en France.

Seulement, si on veut en manger régulièrement ça revient plutôt cher…

Mais si l’argument économique est important, l’argument santé n’est pas à négliger non plus.

Parce que les natto 納豆, c’est excellent pour la santé !

Ce n’est pas moi qui le dit mais les multiples recherches menées sur le sujet.

En fait, les aliments fermentés, en japonais 発酵食品 (hakkou shokuhin) sont très bons pour le corps et surprise, le nattō est un aliment fermenté !

Et oui, les nattō, ce sont des haricots de soja, en japonais 大豆 (daizu), qui ont fermenté sous l’action de la bactérie Bacillus subtilis natto, en japonais 納豆菌 (nattōkin).

Par contre, comme les nattō contiennent beaucoup de protéines, il ne faut pas non plus en manger trop parce ça fait beaucoup bosser les reins.

Au Japon, une part de 納豆 fait aux alentours de 40g et les Japonais n’en mangent généralement qu’une fois par jour.

Enfin, dernier argument, faire ses natto soi-même, c’est très facile et si tu en manges souvent, c’est finalement pas si cher.

Comment faire des nattou 納豆 ?

Pour faire ses natto 納豆 simplement et facilement, il faut 4 choses:

  • Une yaourtière (voir un modèle compatible plus bas) ou la méthode de ton choix pour maintenir les grains de soja ensemencés entre 30 et 45 degrés.
  • Des grains de soja jaune (bio, si possible)
  • Des ferments Bacillus subtilis natto (voir le lien plus bas)
  • Un autocuiseur à vapeur (une cocotte minute)

Si c’est pour tester et que tu n’as pas de yaourtière, utilise la méthode de ton choix pour maintenir pendant une dizaine d’heures une température constante entre 30 et 45 degrés, en fonction de tes possibilités.

Par contre, si tu prévois d’en faire au moins une fois par semaine, franchement, ça vaut le coup d’investir dans une yaourtière.

Le modèle en photo (voir le lien affilié en bas d’article) fait une quarantaine d’euros, est hyper simple d’utilisation et offre un programme nattou (et même kimchi) en plus des programmes pour faire des yaourts.

Des grains de soja jaune, un sachet de ferment Bacillus subtilis natto et une yaourtière

La recette les natto 納豆

Bon, tout ça c’est bien beau mais il est temps de passer à la recette détaillée:

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 30 minutes dans une cocotte minute

Fermentation: une dizaine d’heure à 42 degrés (entre 30 et 45°C)

Dégustation: idéalement, 24 heures après la fin de la fermentation parce que le goût s’affine avec le temps.

Quantité: Pour 300g de grains de soja, il ne faudra moins d’1g de ferment.

Étape 1: Le lavage

Laver les grains de soja à l’eau froide pour enlever la poussière et autres impuretés.

Quand l’eau est propre et claire, c’est bon !

Étape 2: Le trempage

Grains de soja mis à tremper dans un bol posé sur un tatami
  • Faire tremper 300g de grains de soja (secs) dans 3 à 4 fois leur volume d’eau (les grains de soja vont absorber plus de 2 fois leur poids).
  • La durée de trempage dépend de la température de l’eau. Plus elle est froide, plus le trempage est long. Compter 12 heures si l’eau est entre 18 et 22°C ou 24 heures si on ne veut pas se prendre la tête.

Étape 3: La cuisson à la cocotte-minute (autocuiseur)

Autocuiseur pour la cuisson des grains de soja
  • Vider l’eau de trempage et Mettre les grains de soja dans une cocotte-minute
  • Ajouter l’équivalent de 3 volumes d’eau pour 1 volume de grains de soja (attention, maintenant les grains de soja sont gorgés d’eau et ne pèsent plus le même poids)
  • Refermer l’autocuiseur et faites chauffer à feu fort jusqu’au chuchotement
  • Lorsque ça chuchote, baisser un peu le feu et laisser cuire 30 minutes
  • 30 minutes plus tard, couper le feu et laisser échapper la vapeur
  • Ouvrir la cocotte-minute et vérifier que les grains de soja s’écrasent facilement entre les doigts
  • Éliminer les pellicules qui se sont détachées des grains de soja pendant la cuisson
  • Passer tout de suite à l’étape 4 car il faut que les grains de soja soient encore très chaud pour la suite de la recette

Étape 4: L’ensemencement des grains de soja

Sachet de ferment Bacillus subtilis natto 納豆菌 avec mini cuillère incluse
  • Faire bouillir un peu d’eau puis la laisser refroidir 10 minutes (elle doit être chaude mais pas bouillante)
  • Ouvrir le sachet de Bacillus subtilis natto 納豆菌 et en mettre une toute petite cuillerée dans une tasse
  • Bien remuer pour dissoudre complètement la poudre dans l’eau
  • Égoutter les grains de soja encore chauds et les verser dans un récipient type tupperware
  • Verser la tasse d’eau chaude (mais pas bouillante) contenant le ferment sur les grains de soja et bien remuer

Étape 5: Mise en yaourtière et démarrage la fermentation

Yaourtière avec un programme spécial natto 納豆菌
  • Mettre le récipient dans couvercle dans la yaourtière
  • Régler la température sur 42°C et la durée sur 18 heures (la température possible va de 30°C à 45°C. Plus la température est basse et plus il faut de temps pour la fermentation)
  • Mettre le couvercle de la yaourtière (mais pas du récipient car l’air doit pouvoir circuler)
  • Une fois le temps écoulé, ouvrir la yaourtière, sortir le récipient et mélanger délicatement les grains de soja
  • S’il y a des fils, tout va bien, la fermentation a bien eu lieu et les grains de soja ce sont transformer en natto !
  • S’il n’y a aucun fil, la fermentation n’a pas eu lieu ! Soit l’eau utilisée pour diluer le ferment était encore trop bouillante, soit les grains de soja étaient trop froids lors de l’ensemencement

Étape 6: La dégustation

Natto 納豆菌 dans une coupelle rouge prêts à être dégustés

Une fois le temps écoulé, même s’il y a des fils et que les grains de soja se sont effectivement transformés en natto, il faut laisser reposer le tupperware fermé au réfrigérateur pendant au moins 24 heures.

Après 24 heures au frigo, le goût et l’odeur vont finir de s’affirmer et ce sera alors le moment de passer à dégustation !

Pour ça, une portion de 40g suffit !

Comme il semble que la sauce de soja contrecare une partie des bénéfices des natto sur le microbiote, tu peux utiliser du ponzu ポン酢 à la place.

C’est une sauce à base d’agrume qui contient aussi de la sauce de soja en moins grande quantité.

Où trouver le matériel et les ingrédients ?

J’ai trouvé des grains de soja non bio dans une épicerie asiatique.

Mais si tu as un magasin bio près de chez toi, il en vend probablement des bio.

Sinon, il y a ceux-la sur Amazon (attention, ils sont vendus par 4 minimum)

blankblank

Pour le sachet de Bacillus Subtilis Natto, je les ai trouvé en ligne ici: Ferment nattou 納豆菌

Pour la yaourtière, j’ai pris celle-ci sur Amazon et pour le moment, je ne le regrette pas

blankblank

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Comme la petite mention ci-dessus t’en informe, si tu passes par mes liens pour faire tes achats sur Amazon, tu paieras exactement le même prix mais Amazon me reversera une petite commission.

La recette pas à pas en vidéo

J’ai mis en ligne une vidéo avec une partie « déchiffrage de l’étiquette alimentaire (qui est en japonais sur une face) du sachet de ferment » et une partie recette pas à pas.

Ma page Facebook
Mon compte Instagram
Mes Contacts Privés
Ma chaîne YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*